mercredi 25 mars 2009

Le cycle des saisons


photos : Alec

J'arpente les rues depuis quelques semaines, à l'affût des premiers signes du printemps. La lumière, l'air, les sons : chaque nouvel indice accentue un peu plus cette fébrilité saisonnière.
Beaucoup de vélos, certains couverts de poussière (je vois le mien, au fond du garage), vont renouer avec les promenades quotidiennes à travers la ville. Tous les souvenirs sont là, tous les réflexes ne demandent qu'à se dégourdir. Dimanche dernier, j'ai même marché le long du Lac St-Louis, à la hauteur de Lachine, juste pour le plaisir de voir se côtoyer la version hivernale des adeptes de la planche à voile et les premiers vélos sur la piste, tout près d'eux.
Car, depuis quelques mois, seule une flopée - grandissante, il est vrai - d'inconditionnels bravaient tempêtes, glace, gravier, esquivant les voitures, encore un peu étonnées de les trouver là sous zéro, sous la neige, à toute heure.
Et pourtant, bientôt, on reverra les pistes cyclables, animées, engorgées de vélos, où on pourra entrevoir des athlètes sur des montures incroyables se faufiler à travers familles et vieillards, militants écolos et autres adeptes du deux roues.
Comme j'aime cette transition, ce cyle des saisons qui nous permet de varier nos rapports avec la ville.
Si vous lisez l'anglais, je vous recommande une toute nouvelle série d'articles que le New York Times amorce sur le vélo en milieu urbain : j'ai inclus le lien avec ce billet. Ça y est, je prends rendez-vous pour la remise en état de mon vélo.
http://tinyurl.com/cxntmw

2 commentaires:

Alec a dit…

As-tu toujours ton Opus Mondano 2003 de première génération?

guylaine l'heureux (chagota) a dit…

oui, il est toujours là ! Prêt à entreprendre sa 6e saison.