vendredi 30 juillet 2010

Les Urbanista au Festival Mode & Design



Venez rencontrer les concepteurs des vélos Urbanista au Festival Mode & Design de Montréal, du 4 au 7 août, sur l'avenue McGill College, à Montréal, dans l'Espace Design.

Venez assister au défilé "Hightlight sur la Semaine de mode de Montréal", le mercredi 4 août, à 18h, sur la scène principale, précédé par la "Marche des Urbanista", partant de l'Espace Design à la scène principale.

L'événement sur la page Facebook de Opus
http://www.facebook.com/event.php?eid=127583390619684&index=1

« Place au plus grand happening de mode en Amérique! Durant 5 jours, la prestigieuse Avenue McGill College revêt ses plus beaux atours afin de vous proposer défilés de mode, prestations musicales, expositions et événements spéciaux survoltant ralliant mode et musique. »

information : http://www.festivalmodedesign.com/defiles/single/specialevent/31

vendredi 23 juillet 2010

Cervin du lac...

Pour mes vacances d'été, je me suis amusé à pédaler autour du lac St-Jean. Entre autres, je voulais sortir mon Cervin de son contexte urbain habituel et vérifier ses aptitudes sur une piste qui n'est pas asphaltée.

Mon constat : aucun problème à circuler sur ce genre de circuit. Le vélo est très solide et stable.

Je dois avouer aussi avoir eu deux coups de coeur lors de mes randonnées.

Le premier est la piste cyclable du parc national de la Pointe-Taillon. À mon avis, il s'agit d'une des plus belles au Québec. Vous longez le Lac St-Jean et il est possible de s'arrêter pour faire une baignade.

Le deuxième est la microbrasserie du Lac St-Jean à St-Gédéon (près d'Alma). Je terminais une randonnée lorsque j'ai apperçu ce commerce le long de la piste cyclable. Le thermomètre indiquait 35 degrés et j'avais drôlement envie d'une boisson froide. La microbrasserie offre un grand choix de bières : Stout, Pale Ale, Lager, Blanche... ainsi que des panachés et cafés. Pour accompagner les breuvages, un choix intéressant d'assiettes saveurs et de paninis fins sont proposés.

J'ai été comblé lors de ma visite. Pas étonnant qu'ils aient mérité une médaille d'or des grands prix du tourisme Québécois 2009.
Bonne randonnée !

mercredi 14 juillet 2010

Les Urbanista vont défiler au Festival Mode & Design de Montréal



Les vélos Opus de la série Urbanista vont défiler pour les plus grands designers québécois, menés par Abeille Gélinas, AngeLo Cadet, Anne-Marie Cadieux, Émily Bégin, Jacynthe René, Pénélope McQuade, Sébastien Diaz, Virginie Coossa et plusieurs autres !

Mercredi 4 août
Scène principale - 18H00
Hightlight sur la Semaine de mode de Montréal présenté par Vélo Opus et au profit de la Fondation de la mode de Montréal

information : http://www.festivalmodedesign.com/defiles/single/specialevent/31

« Cette année encore le Groupe Sensation Mode est fier de présenter au grand public un récapitulatif des pièces maîtresses des collections présentées lors de la dernière édition de la Semaine de mode de Montréal qui s’est tenue en mars dernier. Ce savoureux condensé des collections Automne-Hiver 2010-2011 sera présenté sur le runway par vos célébrités favorites, le tout au profit de la Fondation de la mode de Montréal! »

Designers
Mélissa Nepton - Nadya Toto - Muse par Christian Chenail - Marie Saint Pierre - Helmer - Philip Sparks - Coccolily par Naana T. Yankey - Harricana par Mariouche - Chlorophylle - Dihn Bá Design - Envers par Yves Jean Lacasse - Bodybag by Jude, j.u.d.e - Ève Gravel - Micalla - Annie 50 - Katrin Leblond - Myco Anna - Dimitri Chris - CIMM présente Simon Chang - Barilà - Ralph Leroy - Soïa & Kyo - Denis Gagnon

En vedettes :
Abeille Gélinas, AngeLo Cadet, Anne-Marie Cadieux, Émily Bégin, Jacynthe René, Pénélope McQuade, Sébastien Diaz, Virginie Coossa et plusieurs autres !

L'événement sur la page Facebook du Festival Mode Design
http://www.facebook.com/photo.php?pid=4261685&id=55717904087#!/pages/Montreal-QC/SENSATION-MODE/55717904087

L'événement sur la page Facebook de Opus
http://www.facebook.com/event.php?eid=127583390619684&index=1

lundi 12 juillet 2010

L'art du vélociste


photo : Alec

Un matin à bonne heure, on est trois ou quatre à attendre à la porte de la boutique. Ça ouvre dans quelques minutes. Une jeune femme passe le commentaire : on se croirait à la clinique médicale sans rendez-vous. Et elle n'a pas complètement tort. Quand on se sert de son vélo quotidiennement, on ne peut souffrir d'être sans. Alors, on va chez le vélociste, avec nos doléances. Et, soit on attend le diagnostic, soit on connait déjà le problème, et on attend de connaître les options, le verdict. On s'en remet à ses bons soins.

Cet autre jour encore, c'est en fin de journée que je me suis pointée. Je n'avais pas dans l'idée d'attendre après la réparation - changer un guidon droit pour un guidon surelevé - mais on me propose gentillement d'attendre, que ça sera prêt dans quelques minutes. Tout à coup, devant moi, une scène . Un monsieur arrive, en vêtements de travail, il rentre du boulot, en route pour la maison, et dit qu'il a attrappé une branche dans sa roue, que sa roue est croche. Le vélociste jette un oeil, en effet, la roue est pas mal croche. Il figure que la roue est fouttue. Le client, à ce stade-çi souhaite simplement rentrer chez lui. Alors, rien à perdre, il prend la roue et la retourne de bord, et frappe le sol très fort avec, la roue à l'horizontale, pas à la verticale. Un peu le grand principe de physique des dessins animés : un coup de masse - tu es k.o., un autre coup de masse, tu es o.k. Et voilà la roue presque parfaite. Un miracle! Tout le monde regarde la roue, éberlué. Il va sans dire qu'on parle d’une roue générique de vélo bien ordinaire, rien qui coûte la peau des fesses. Il met la roue sur le truc qui sert à vérifier les roues, enligne ça, remet la roue sur le vélo. On voyait sur la jante là où la roue avait mangé son coup, mais la roue était à peu près parfaite. Et du coup, cet homme était en mesure de rentrer chez lui. Le vélociste, amusé, étonné lui-même de son initiative, qui, si elle était inorthodoxe, s'est avérée efficace dans les circonstances. Comme on dit : don't try this at home. Tout le monde dans la boutique en a été quitte pour rire un bon coup.

Pendant mes trente minutes passées là, je le jure, c'était littéralement la cour des miracles. Par exemple, un autre client s'amène avec un guidon en carbone, cassé. Et le vélociste d'expliquer au tout jeune homme que - un guidon en carbone, c'est PAS fait pour faire des sauts avec un vélo de montagne!!!! À peine le temps de verser une larme sur son guidon foutu, il rêve déjà d'un futur guidon, d'un futur vélo. Une femme fait irruption dans la boutique avec un grand sac de plastique plein de... cadenas rouillés et elle espère en récupérer quelques uns avec l'aide du vélociste qui reste un peu interloqué par cette demande, lui qui ...VEND des cadenas neufs ! Mais il regarde ça avec elle. Un autre client arrive de la piste cyclable, avec un air un peu ébranlé, et il veut acheter un casque, là, tout de suite. Je crois qu'il vient de piquer une fouille qui aurait pu mal tourner et qui lui a donné la frousse. Assistons-nous là en direct à une conversion instantanée au casque? Un grand gars de 6'5'' au moins, qui ressort coiffée d'un casque Nutcase d'un mauve vif absolument spectaculaire!

C'était pour le moins divertissant d'observer ces portes tournantes, la diversité des cas de figures, chacun qui se pointe avec sa petite urgence, son bobo à faire regarder et panser.

Une fois mon guidon changé, j'ai filé. Mais je garde en tête cette incroyable galerie de portraits. Je trouve que nos bikes shops sont de beaux microcosmes. Et l'humanité qu'on y retrouve, bien, on est forcé d'admettre qu'elle ne fait pas partie de l'expérience de l'achat en ligne...

Plus impressionnant encore, ce jour là, j'ai été à même de voir à l'oeuvre le savoir faire technique de ces vélocistes, proprio, mécano, apprenti. Ainsi que le service à la clientèle élevé au niveau d'un art : la fluidité avec laquelle, leur petite équipe de trois, à l'évidence bien rôdée, a traité toutes les demandes, comme dans une sorte de ballet réglé avec précision, se relayant à certaines tâches, ne laissant personne en plan, et s’occupant d'absolument tout ce monde dans la dernière demie-heure d'ouverture de la boutique : un beau sprint haletant dans le dernier droit. C'était véritablement du grand art, l’art méconnu du vélociste.

Je n'ai pas grand peine à m'imaginer que la scène se répète chez tous nos vélocistes. Alors, chapeau à tout ces commerces de proximité qui nous rendent la vie à vélo plus agréable, qui accueille nos désarrois passagers d'être temporairement sans monture, et qui nous font rêver avec leurs belles vitrines !

jeudi 8 juillet 2010

Opus Lugano

Opus  Lugano
David Niddrie

Opus Lugano dans le magazine Momentum
publication originale : http://momentumplanet.com/articles/opus-lugano

By Stephen Irving

« I have to say, I really enjoyed testing the 2010 Opus Lugano. This bike is comfortable, fun to ride and handles well. It is a great commuter bicycle for cyclists of all experience levels. This stylish bike, part of Opus Bikes’ Urbanista series, features full fenders, rear rack, chain cover, kickstand and comfortable all-rounder handlebars as stock items. The faux leather grips, saddle accents and paint-matched rims give this bicycle a classic European look. As someone who likes more of an upright city cruiser riding experience, the Opus Lugano was perfectly suited for me both in form and function.

Featuring a smooth Shimano Nexus Internal seven-speed hub and stop-on-a-dime Nexave BR-IM50 roller brakes, the Opus Lugano makes an excellent bike for getting around the city in all kinds of weather conditions. The bike’s relatively lightweight aluminum 6061 frame is easy to lift up staircases into apartments and is still quite solid and stable to ride. The entire build weighs under 34 pounds (15 kilograms).

While I did find the Ora Voyage saddle a bit uncomfortable on longer rides, it didn’t take away from the overall functionality of this bike. Overall, the Opus Lugano feels solid, reliable and well-made. opusbike.com »

Overall rating: ****1/2
Value: ****1/2
Style points: ****
Quality/Durability: *****

mercredi 7 juillet 2010

AngeLo et les Urbanista - suite

AngeLo Cadet était absolument ravi de son nouveau Zermatt, qu’il a ramassé hier à la boutique cycliste Le Grand Cycle, en présence de Paul Thériault (Opus), Bruno Lavergne, propriétaire de la boutique.



C'est après avoir eu un coup de coeur pour les vélos Urbanista d'Opus, à la soirée Grand Prix Summer Party, dont il faisait l'animation, AngeLo Cadet est allé faire l’essai des ces vélos chez Le Grand Cycle. Angelo a choisi un Zermatt


Opus Zermatt 2010

video

Le Grand Cycle
901 cherrier, Montréal, H2L 1J1
514 525-1414
www.legrandcycle.com
info@legrandcycle.com
Carte

jeudi 1 juillet 2010

AngeLo et les Urbanista


Bruno Lavergne et l'animateur, comédien et journaliste Angelo Cadet devant Le Grand Cycle.

Après avoir eu un coup de coeur pour les vélos Urbanista d'Opus, à la soirée Grand Prix Summer Party, dont il faisait l'animation, AngeLo Cadet est allé faire l’essai des ces vélos chez Le Grand Cycle. Angelo a choisi un Zermatt

Bruno Lavergne, propriétaire du Grand Cycle, célébrait hier le 11e anniversaire de sa boutique.

Le Grand cycle a été une "boutique concept" bien avant que cela devienne une mode. Bruno Lavergne, en s'établissant dans un ancien dépanneur, lui-même issu d'un petit café de quartier, a décidé de faire les choses autrement. Avec des tabourets de bar récupérés du Planet Hollywood, il a conservé le long comptoir. Ainsi, on peut s'asseoir en sirotant un café, tout en assistant à une séance de "Mécanique vélo en direct". On peut voir son fidèle vélo se faire dorloter aux petits soins.


Opus Zermatt 2010

Le Grand Cycle
901 cherrier, Montréal, H2L 1J1
514 525-1414
www.legrandcycle.com
info@legrandcycle.com
Carte